Mes débuts dans le prototypage rapide

Ces temps-ci, on me pose souvent la même question : « comment m’est arrivée l’envie de faire de la conception sur mesure et du prototypage rapide ? ». Alors voilà le petite histoire…

Commençons quand j’étais en DUT. A ce moment, je n’aurai jamais pensé aller en Licence Design, Modélisation et Matériaux. Et pourtant, septembre 2016 me voilà arrivé en D2M. Étant en alternance, je découvre mon entreprise et que celle-ci possède des imprimantes 3D ; technologie qui, au départ, m’est totalement inconnue. Dès le début d’année, on m’apprend à imprimer pour tester des pièces rapidement afin de les valider ou non.

Du côté école, un projet matériau tombe. Objectif : créer un mug en 2 jours pour promouvoir l’image de l’IUT de Nantes. Avec Jeanne Artus-Carrer, nous designons un mug et présentons un projet technique pour le réaliser en céramique. Et, quelques temps plus tard, nous nous demandons « mais pourquoi pas le prototyper en 3D pour pouvoir illustrer des futurs books par exemple ? » grâce aux imprimantes 3D filaires de mon entreprise d’alternance Synoxis.

Le fichier 3D étant déjà fait, c’est parti pour l’impression !!! Imprimante utilisée : l’Ultimaker 2 Extended ; le matériau utilisé : ABS rouge 2,85mm avec un temps d’impression de 13h. Pour une pièce de ce type, j’arrive à une 30ène d’euros de prix de revient.

Quelques essais sont réalisés à échelle réduite pour avoir un aperçu avant de lancer le mug à taille réelle. En tout, 4 mugs à l’échelle 1 ont été réalisés. 3 en ABS rouge et 1 en PLA bleu avec l’imprimante Witbox (1.75mm).

Et depuis ce moment, toutes les idées qui me passent par la tête et qui sont imprimables sortent en 3D. C’est surement ce qu’il m’a donné envie de réaliser des pièces et prototypes pour d’autres avec une technologie rapide et qui peut être à faible cout pour passer d’une idée abstraite à un objet concret !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *